Minéraux

Commander les Minéraux Acmos

LES MINÉRAUX ACMOS

Les Minéraux ACMOS, au nombre de 7, indiquent la fragilité à contenir l’hérédité. Cette structure minérale de verrouillage maintient sous contrôle les faiblesses héréditaires. Elle est fragilisée par la multiplication d’atteintes extérieures (stress, émotion, pollution …)

Le sens, en bioénergétique ACMOS, de l’action des minéraux diffère de l’indication classique. Les minéraux verrouillent et contrôlent l’hérédité pour empêcher un programme de faiblesse d’avoir libre cours dans notre corps physique et notre mental. Ce renforcement est réalisé par le rétablissement de la structure minérale de contrôle, constituée par les 7 minéraux de la gamme ACMOS.

 

CALCIUM
CUIVRE
FER
MAGNESIUM
MANGANESE
SELENIUM
ZINC

 

CALCIUM :

Les actions principales du calcium se situent au niveau des os, du système nerveux et de la coagulation sanguine. Le calcium est abondamment réparti dans l'organisme puisqu'il représente environ 2% du poids du corps. 99% environ de tout le calcium que contient le corps se concentre au niveau des os et des dents.

Ce qui reste (1%) se retrouve ionisé dans le sang, la lymphe, le plasma, les cellules. C'est une petite quantité, certes, mais son taux doit être maintenu constant afin de permettre le bon fonctionnement des muscles, du coeur et des nerfs. Une insuffisance de calcium à ce niveau pourrait provoquer des spasmes et de la spasm-ophylie. De plus, le calcium favorise la cicatrisation des plaies.

 

Besoins quotidiens :  800 mg.

Sources naturelles de calcium :

Produits laitiers. De plus, le calcium de source végétale est beaucoup mieux assimilé. On le trouve dans les noix, les noisettes, les amandes, l'ortie, les figues sèches, les pommes sèches, les pommes, les dattes, les fèves, les haricots secs, les betteraves rouges, le germe de blé, les graines de sésame, ainsi que tous les légumes crus, surtout le chou, sauf la rhubarbe et les épinards.

 

CUIVRE :

Notre corps contient environ 125 mg de cuivre dont la concentration maximale se situe sutout dans le foie et le coeur.

Action :

Le cuivre joue un rôle essentiel au niveau des métabolismes oxydatifs ainsi qu'à la croissance de nos cellules et à la formation de l'hémoglobine avec le fer. Il aide au bon fonctionnement du coeur. C'est aussi un anti-inflamatoire ( sinusite, otite, angine, pharyngite, rhinite, bronchite, cystite) et un anti-infectieux ( Maladies cutanées infectieuses.). C'est également un stimulant cérébral, et un excès peut quelquefois être à l'origine de la nervosité de certains enfants.

 

Besoins quotidiens : 1 à 3 mg.

Sources naturelles du cuivre :

Céréales complètes, lentilles, fèves, légumes verts, fruits secs, huîtres, abats, aubépine, abricots, prunes, amandes, noix, poisson, foie, crustacés, champignons, algues marines, soja, chataignes.

 

FER :

L'organisme d'un individu moyen (70 Kg) contient environ 4 à 5 g de fer qu'on retrouve essentiellement dans le sang où il se combine avec une protéine et du cuivre pour former :

  • la myoglobine qui stocke l'oxygène dans le muscle,
  • les cytochromes qui permettent la respiration cellulaire,
  • la catalase qui participe à la défense anti-microbienne.( De ce fait une carence en fer entraîne une anémie. Chez la femme, les règles mensuelles s'accompagnent d'une perte accrue de fer.  

 

Besoins quotidients :  10 à 15 mg.

Sources naturelles de fer :

Lentilles, céréales complètes, Mais surtout, écorces des céréales, l'épinard, le chou, le persil, le poireau, le cresson, pois secs, haricots secs, soja, fruits secs, foie de boeuf et autres abats. 

 

MAGNESIUM :

C'est le "grand maître" des oligo-éléments, tout le monde devrait prendre régulièrement du magnésium.

La carence en magnésium est universelle. Les progès de l'agriculture et notre mode alimentaire ont accru ce déficit. Or, le magnésium est indispensable pour l'ensemble des fonctions de l'organisme.

Notre corps renferme environ 30 g de magnésium, et 99% de cette quantité se retrouve dans nos cellules avec le potassium. Ainsi le magnésium intervient dans l'équilibre entre le sodium extra-cellulaire et le potassium inter-cellulaire. Un équilibre déficitaire à ce niveau risquerait de provoquer la spasmophilie.

Le magnésium intervient d'une façon vitale dans nombre de réactions physico-chimiques, par exemples en réduisant les corps oxydants et en oxydant le corps réducteur, assurant ainsi un rôle important au niveau de nos différents pH.

Le magnésium favorise la respiration cellulaire et la décontraction musculaire. Il permet une meilleure utili­sation de la vitamine B6, agit très favorablement sur la détente nerveuse et peut augmenter notre seuil de ré­sistance au stress.

Il renforce notre systéme immunitaire en stimulant la phagocytose. Il permet ainsi de mieux lutter contre les maladies infectieuses comme la grippe. Il peut avoir une action favorable sur la peau et les cheveux, dans les cas d'acné, d'eczéma, et d'alopécie.

 

Besoins quotidients : 200 à 700 mg.

Sources naturelles de magnésium :

Les fruits secs, le soja, les céréales complètes, les graines germées, le cacao, les haricots, les pois, le lait, le fromage.

 

MANGANESE :

Il y a environ 20 mg de manganèse  dans l'organisme d'un individu moyen (70 Kg). Cette quantité se trouve localisée au niveau du foie, du pancréas, des reins et des intestins.

Le manganèse est l'oligo-élément anti-allergique par excellence, complété en cela par le soufre et l'iode. Il trouve ses indications sur les terrains allergiques : asthme, eczéma, rhume des foins ou allergies diverses.

C'est également l'oligo-élément tout indiqué contre l'arthritisme et l'arthrose, car il favorise les oxydations cellulaires et participe à la synthèse du cartilage, d'où son intérêt dans les maux de dos et des genoux.

D'autre part, associé au chrome, il joue un rôle important sur le métabolisme des glucides, en harmonisant les fonctions de l'insuline. Il est donc conseillé dans les cas d'hypoglycémie ou de diabète. Il joue aussi un rôle sur l'assimilation des lipides ainsi que sur certaines fonctions hormonales, particulièrement pancréatiques et sexuelles, et sur l'assimilation du fer. Il aide à lutter contre la fatigue et la nervosité.

 

Besoins quotidiens : 4 mg.

Sources naturelles de manganèse :

Céréales complètes (riz, blé, soja); Oléagineux (noix, noisettes, amandes); Légumineuses , myrtilles, framboi­ses, cassis.

 

SELENIUM  ou ACMOSEL :

Très peu connu, il y a quelques années, le sélénium intéresse de plus en plus les chercheurs, car une carence en sélénium pourrait s'avérer une des causes du cancer. Les métastases semblent se développer plus facilement chez un sujet dont le taux sanguin est faible en sélénium, ce qui est le cas chez les cancéreux. On a remarqué aussi que le nombre des cancéreux était plus important dans les régions où les sols producteurs de légumes étaient pauvres en sélénium, et le nombre, beaucoup moins important dans les régions où les autochtones consommaient des légumes provenant de terres argileuses riches en sélénium.

Le sélénium a également une action détoxicante. Il agit en inhibant (détruisant) l'action des métaux lourds et toxiques : plomb, tungstène, mercure, cadmium, arsenic, responsables d'effet nocifs, lorsqu'ils sont en excès dans l'organisme.

Le corps d'un individu moyen (70 Kg) contient environ 15 mg de sélénium, largement concentré au niveau du myocarde.

 

Besoins quotidiens : Environ 0,03 mg.

Sources naturelles du sélénium :

Ail, levure de bière, graines germées, riz complet, graines de sésame, ananas, foie, oeuf, thon, tomate, légu­mineuses, viande rouge.

 

ZINC :

L'organisme d'un individu moyen ( 70 Kg ) renferme environ 3 g de zinc qui est réparti dans toutes ses cellu­les, mais dont la concentration la plus importante se retrouve au niveau du foie, des reins, et surtout de la prostate ou des ovaires.  

L'action du zinc se manifeste dans trois domaines : Il régule l'hypophyse (jouant ainsi un rôle au niveau des défenses immunitaires et sur la croissance). Il agit sur le métabolisme des graisses, des protéines et surtout des glucides dont il aide à réguler le taux dans le sang.

Le zinc participe à la formation des spermatozoïdes actifs. Il y a environ 1 mg de zinc dans chaque éjaculation. Les sécrétions vaginales et prostatiques sont également riches en zinc. On peut dire que le zinc est très favo­rable à l'équilibre sexuel.

 Le zinc agit en complément avec le sélénium et le manganèse contre les radicaux libres. Il est anti-oxydant et ainsi ralentit le vieillissement de l'organisme. De plus, il active la vitamine A et protège la membrane cellu­laire.  En considération de toutes ces données, on comprend qu'il est de la plus haute importance d'éviter toute carence en zinc.

Sources naturelles de zinc :

Lentilles, cresson, haricots blancs, salade, persil, pois, jaune d'oeuf, céréales complètes, soja,  graines germées, levure de bière, viande et huîtres.

Besoins quotidiens :  12,5 mg.

 

Conditions générales de vente  |  Mentions légales  |  Plan du site  |  Contact